François Pecquet (père)

François Pecquet est un cultivateur né en 1745 et mort le 25 novembre 1820. Il a été a été maire de Breilly de 1803 à 1820.

Des loups à Breilly

Le Maire de Breilly sur Somme (canton de Picquigny), François Pecquet, écrit au ” Baron de l’Empire, Chevalier de Rochemont, Préfet du département de la Somme” (sic) :

“Monsieur,

je crois devoir vous prévenir que depuis quelque temps lon saperçoit que plusieurs loups et louves se refugient dans les bois quy avoisinent les territoires de Breilly et d’Ailly (note : Ailly sur Somme) ce quy fait crindre des accidents facheux pour la saison prochaine. C’est cete cause quy m’oblige aprendre la liberté de vous prévenir, Monsieur, de voulouer (sic) bien donner des hordres pour détruire ou aumoins éloigner des animaux aussi nuizibles, qui ontes fait tant de ravages les années passées, et quy pouroit faire encore pis sy elle nétoient bientôt chassé avant que la récolte fut plus avancé ; ce faisant, Monsieur,ce faisant, Monsieur, (répétition, sic) vous hobligeres les propriétaires des bestiaux des environs et vous ferez justice.

Pecquet. Breilly, le 10 avril 1810 “

Ouf ! Le Maire de Breilly a bien souffert pour rédiger sa lettre au Préfet de la Somme ; L’orthographe ne semblait pas être son fort… Celle-ci est portée, par le Préfet, à la connaissance de Monsieur de Saisseval, Lieutenant de Louveterie, (double conservé) qui écrit lui même, le 13 avril:

“A Son Altesse le Grand Veneur de l’Empire” pour lui suggérer de prendre nationalement “de promptes mesures pour leurs destructions ( les loups )”.

[double de la lettre joint au dossier de 1810, Archives de la Somme].

Source

Tous documents cités dans cet article : ADS.Pe 151-857.